Comme les matins, les demeures se succèdent – Mais la vraie mort n’advient pas. Zhuangzi (Tchouang-Tseu)

Comme les matins, les demeures se succèdent – Mais la vraie mort n’advient pas.
Chapitre V
Citations de Zhuangzi (Tchouang-Tseu)
Zhuangzi (Tchouang-Tseu)