Comme l’eau caressait doucement le rivage – Je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts, – Hugo Victor

Ajouter un commentaire

Comme l’ eau caressait doucement le rivage
Je vis venir à moi, dans les grands roseaux verts,
La belle fille heureuse, éffarée et sauvage.
Les Contemplations (1856)
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse