Comme ce dépérissement (du corps) est une suite de mon âge de soixante-quatre ans, de longs travaux Alembert Jean le Rond d’

Comme ce dépérissement (du corps) est une suite de mon âge de soixante-quatre ans, de longs travaux dont ma pauvre tête est fatiguée…
Lettre au roi de Prusse, 29 juin 1781
Citations de Jean le Rond d’Alembert
Jean le Rond d’Alembert