Chez l’homme civilisé, la crainte de ses morts n’a rien de commun avec le mysticisme des primitifs. Lenormand Henri-René

Ajouter un commentaire

Chez l’ homme civilisé, la crainte de ses morts n’ a rien de commun avec le mysticisme des primitifs. Elle est un retour de flamme de sa conscience, un déguisement de ses remords.
Confession d’un auteur dramatique (1949), II. Vie de mon père
Citations de Henri-René Lenormand
Henri-René Lenormand

Laisser une réponse