Ceulx qui se aheurtent obstinéement à leurs opinions, et ne se veulent jamais accommoder à autruy, d Amyot Jacques

Ajouter un commentaire

Ceulx qui se aheurtent obstinéement à leurs opinions, et ne se veulent jamais accommoder à autruy, demeurent à la fin tous seuls.
Corolian, 20
Citations de Jacques Amyot
Jacques Amyot

Laisser une réponse