Cette teinte de pathétique se faisait sentir encore davantage quand Fléchier prononçait ses oraisons Alembert Jean le Rond d’

Cette teinte de pathétique se faisait sentir encore davantage quand Fléchier prononçait ses oraisons funèbres; son action un peu triste, et sa voix un peu faible et traînante, mettaient l’auditeur dans la disposition convenable pour s’affliger avec lui.
Eloges, Fléchier
Citations de Jean le Rond d’Alembert
Jean le Rond d’Alembert

À lire aussi  Sa curiosité est jusqu'à présent dévoyée; ou plutôt, elle est démeusurée à l'état embryonnaire, au s Gide André