Cessez, amis, cessez de plus me remontrer, – Vous perdez votre peine. On ne peut par sagesse, – La j Baïf Jean Antoine de

Cessez, amis, cessez de plus me remontrer, – Vous perdez votre peine. On ne peut par sagesse, – La jeunesse et l’amour joints ensemble, donter.
Les Amours de Francine
Citations de Jean Antoine de Baïf
Jean Antoine de Baïf