Ces mortels ennemis, sur qui l’on avait eu l’avantage, et qui semblaient abattus et vaincus, commenc Bourdaloue Louis

Ces mortels ennemis, sur qui l’on avait eu l’avantage, et qui semblaient abattus et vaincus, commencent à se relever.
Pensées, tome III
Citations de Louis Bourdaloue
Louis Bourdaloue

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.