Ces foutus révolutionnaires de mes deux, qui traînent chez moi à boire ma bière et à piocher dans ma Bukowski Charles

Ajouter un commentaire

Ces foutus révolutionnaires de mes deux, qui traînent chez moi à boire ma bière et à piocher dans ma bouffe, tout en exhibant leurs nanas, doivent comprendre que la révolution se fait d’abord à l’intérieur de nous-même.
Journal d’ un vieux dégueulasse (1969)
Citations de Charles Bukowski
Charles Bukowski

Laisser une réponse