Cent et cent fois j’avais fait, défait et refait la même page. De tous mes écrits, c’est celui où la Chateaubriand François René, vicomte de

Ajouter un commentaire

Cent et cent fois j’ avais fait, défait et refait la même page. De tous mes écrits, c’ est celui où la langue est la plus correcte.
Mémoires d’outre-tombe (1848), Partie 2, Livre 18, Chapitre 6
Citations de François René, vicomte de Chateaubriand
François René, vicomte de Chateaubriand

Laisser une réponse