Celui qui portera la main sur un de ses semblables, en lui faisant au sein une blessure mortelle, av Lautréamont Isidore Ducasse, dit comte de

Ajouter un commentaire

Celui qui portera la main sur un de ses semblables, en lui faisant au sein une blessure mortelle, avec le fer homicide, qu’ il n’ espère point les effets de la miséricorde.
Les chants de Maldoror (1869)
Citations de Isidore Ducasse, dit comte de Lautréamont
Isidore Ducasse, dit comte de Lautréamont

Laisser une réponse