Ce qui se paie n’a guère de valeur; voilà la croyance que je cracherai au visage des esprits mercant Nietzsche Friedrich Wilhelm

Ajouter un commentaire

Ce qui se paie n’ a guère de valeur; voilà la croyance que je cracherai au visage des esprits mercantiles.
La Volonté de puissance (1887)
Citations de Friedrich Wilhelm Nietzsche
Friedrich Wilhelm Nietzsche

Laisser une réponse