Ce qui sauve ces gens, c’est leur instinct de résistance, cette once de dérision, presque de gaieté, Kressmann Taylor Kathrine

1 Commentaire

Ce qui sauve ces gens, c’ est leur instinct de résistance, cette once de dérision, presque de gaieté, avec lesquels ils font mine d’ ignorer leurs pertes. Ils rient peut-être jaune, mais ils rient.
Journal de l’année du désastre (2012)
Citations de Kathrine Kressmann Taylor
Kathrine Kressmann Taylor

Une réponse à “Ce qui sauve ces gens, c’est leur instinct de résistance, cette once de dérision, presque de gaieté, Kressmann Taylor Kathrine”

  1. Jocelyne

    C'est tout à fait vrai. Quand on sens que l'on est en danger, cet instinct se réveille et on fait en sorte à ce que l'on soit sauvé par tous les moyens.

    Répondre

Laisser une réponse