Ce qui m’étouffait, ce qui me serrait la gorge comme un étau ce n’était que la crainte de ne plus av Salomon Ernst von

Ce qui m’étouffait, ce qui me serrait la gorge comme un étau ce n’était que la crainte de ne plus avoir de tâche. C’était la même crainte qui poussait ces bons humains à se réfugier derrière ce qu’avec emphase et hypocritement ils appelaient le devoir.
Les Réprouvés (1931)
Citations de Ernst von Salomon
Ernst von Salomon

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.