Car la jeunesse est admirable, – la joie emplit nos sens hardis; – et la femme est le divin di Hugo Victor

3 Commentaires

Car la jeunesse est admirable,
la joie emplit nos sens hardis;
et la femme est le divin diable
qui taquine ce paradis.
Les Chansons des rues et des bois (1865)
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

3 réponses à “Car la jeunesse est admirable, – la joie emplit nos sens hardis; – et la femme est le divin di Hugo Victor”

  1. Cochonfucius

    Chansons des buses et des rois, disait Victor par auto-dérision.

    Répondre
  2. Esther

    Eternelle Eve

    Répondre

Laisser une réponse