C’était une nuit tellement silencieuse qu’on aurait cru entendre au creux de ses oreilles la rumeur Yoshimoto Banana

Ajouter un commentaire

C’était une nuit tellement silencieuse qu’on aurait cru entendre au creux de ses oreilles la rumeur des étoiles qui se déplaçait dans le ciel. Les gorgées d’eau imprégnaient lentement mon coeur desséché.
Kitchen (1987)
Citations de Banana Yoshimoto
Banana Yoshimoto

Laisser une réponse