C’est un petit chat noir, effronté comme un page. – Je le laisse jouer sur ma table, souvent. – Quel Rostand Edmond

C’est un petit chat noir, effronté comme un page. – Je le laisse jouer sur ma table, souvent. – Quelquefois il s’assied sans faire de tapage; – On dirait un joli presse-papier vivant.
Les Musardises
Citations de Edmond Rostand
Edmond Rostand