C’est triste que les hommes finissent par trouver tout naturel d’être en vie. Un jour, nous perdons Gaarder Jostein

C’est triste que les hommes finissent par trouver tout naturel d’être en vie. Un jour, nous perdons cette faculté de nous étonner et la retrouvons juste quand nous sommes sur le point de quitter ce monde.
Le mystère de la patience
Citations de Jostein Gaarder
Jostein Gaarder