C’est terrifiant de penser que nous sommes tous des hommes, tous à courber plus ou moins les épaules Simenon Georges

C’est terrifiant de penser que nous sommes tous des hommes, tous à courber plus ou moins les épaules sous un ciel inconnu, et que nous nous refusons à faire un tout petit effort pour nous comprendre les uns les autres.
Lettre à mon juge (1947)
Citations de Georges Simenon
Georges Simenon

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.