C’est l’éternelle Dame en blanc
Qui voit sans yeux et rit sans lèvres;
Coeurs de lions et Rollinat Maurice

Ajouter un commentaire

C’ est l’ éternelle Dame en blanc
Qui voit sans yeux et rit sans lèvres;
Coeurs de lions et coeurs de lièvres,
Chacun n’ y songe qu’ en tremblant.
Les névroses (1883), Notre-Dame de la mort
Citations de Maurice Rollinat
Maurice Rollinat

Laisser une réponse