C’est l’abus de nos facultés qui nous rend malheureux et méchants. Nos chagrins, nos soucis, nos pei Rousseau Jean-Jacques

Ajouter un commentaire

C’ est l’ abus de nos facultés qui nous rend malheureux et méchants. Nos chagrins, nos soucis, nos peines, nous viennent de nous.
Emile ou De l’éducation (1762), IV
Citations de Jean-Jacques Rousseau
Jean-Jacques Rousseau

Laisser une réponse