Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux, – Des yeux sans nombre ont vu l’aurore; – De l’autre côté de Sully Prudhomme René François Armand Prudhomme, dit

Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux, – Des yeux sans nombre ont vu l’aurore; – De l’autre côté des tombeaux – Les yeux qu’on ferme voient encore.
Stances et poèmes (1865)
Citations de René François Armand Prudhomme, dit Sully Prudhomme
René François Armand Prudhomme, dit Sully Prudhomme

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.