Blâmerai-je ta flamme ardente et tourmentée ?
Je me prosternerais bien plutôt dans la boue
Volochine Maximilian Alexandrovitch

Ajouter un commentaire

Blâmerai-je ta flamme ardente et tourmentée ?
Je me prosternerais bien plutôt dans la boue
Et j’ irais bénissant de tes pieds nus la trace,
O toi, privée d’ abri, âme errante et fantasque,
Vagabonde inspirée, ô Russie dans le Christ !
Sainte Russie
Citations de Maximilian Alexandrovitch Volochine
Maximilian Alexandrovitch Volochine

Laisser une réponse