Avec des airs pédants et des mines Tâchées, – Des philosophes faux prêchent d’un ton cagot – D Karr Alphonse

Ajouter un commentaire

Avec des airs pédants et des mines Tâchées,
Des philosophes faux prêchent d’ un ton cagot
De rigides vertus en si haut lieu juchées,
Qu’ on renonce d’ y tendre, – et qu’ on se dit bientôt:
L’ homme est né trop pesant pour s’ élever si haut.
Une Poignée de vérités. Mélanges philosophiques. (1858)
Citations de Alphonse Karr
Alphonse Karr

Laisser une réponse