Autrefois on rêvait de posséder le coeur de la femme dont on était amoureux; plus tard, sentir qu’on Proust Marcel

Ajouter un commentaire

Autrefois on rêvait de posséder le coeur de la femme dont on était amoureux; plus tard, sentir qu’ on possède le coeur d’ une femme peut suffire à vous en rendre amoureux.
A la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann (1913)
Citations de Marcel Proust
Marcel Proust

Laisser une réponse

Autrefois on rêvait de posséder le coeur de la femme dont on était amoureux; plus tard, sentir qu’on Proust Marcel

1 Commentaire

Autrefois on rêvait de posséder le coeur de la femme dont on était amoureux; plus tard, sentir qu’ on possède le coeur d’ une femme peut suffire à nous en rendre amoureux.
A la recherche du temps perdu (1918), Du côté de chez Swann
Citations de Marcel Proust
Marcel Proust

Une réponse à “Autrefois on rêvait de posséder le coeur de la femme dont on était amoureux; plus tard, sentir qu’on Proust Marcel”

  1. dicocitations

    Se donner n'a de sens que si l'on se possède. – Ou sinon, on se donne pour échapper à sa misère. On ne peut donner que ce qu'on a. Être son propre maître avant de baisser les armes.

    Carnets, Albert Camus

    Répondre

Laisser une réponse