Autrefois le rite voulait qu’on ne plantât aucune borne sans la présence d’un jeune enfant à qui on Alain Emile-Auguste Chartier, dit

Autrefois le rite voulait qu’on ne plantât aucune borne sans la présence d’un jeune enfant à qui on appliquait soudain un grand soufflet; c’était s’assurer d’un bon témoin; c’était fixer un souvenir.
Les Arts et les Dieux (1958)
Citations de Emile-Auguste Chartier, dit Alain
Emile-Auguste Chartier, dit Alain

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.