Aucune passion d’honnête femme, pas même celle d’une dévote pour son directeur, rien ne surpasse l’a Balzac Honoré de

Aucune passion d’honnête femme, pas même celle d’une dévote pour son directeur, rien ne surpasse l’attachement de la maîtresse qui partage les périls des grands criminels.
Splendeurs et Misères des courtisanes (1839-1847)
Citations de Honoré de Balzac
Honoré de Balzac