Au vrai, le temple de nos coeurs était pareil à ces mosquées qui, du côté de l’orient, restent béant Gide André

Ajouter un commentaire

Au vrai, le temple de nos coeurs était pareil à ces mosquées qui, du côté de l’ orient, restent béantes et se laissent divinement envahir par les rayons, les musiques et les parfums.
Si le grain ne meurt (1926)
Citations de André Gide
André Gide

Laisser une réponse