Au surplus, j’ai beau me battre les flancs pour arriver à l’exaltation alpine des écrivains de monta Chateaubriand François René, vicomte de

Au surplus, j’ai beau me battre les flancs pour arriver à l’exaltation alpine des écrivains de montagne, j’y perds ma peine.
Mémoires d’outre-tombe (1848), Partie 3, Livre 35, Chapitre 16
Citations de François-René de Chateaubriand
François-René de Chateaubriand

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.