Au lever de la vie, à l’aurore des yeux, on avale la vie par la bouche, par les mains, mais on ne ta Bobin Christian

Au lever de la vie, à l’aurore des yeux, on avale la vie par la bouche, par les mains, mais on ne tache pas encore ses yeux, avec de l’encre.
Une petite robe de fête (1991)
Citations de Christian Bobin
Christian Bobin

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.