Au demeurant, de forcer ses ennemis qui tenoient les cymes des cousteaux, et les en dechasser à forc Amyot Jacques

Ajouter un commentaire

Au demeurant, de forcer ses ennemis qui tenoient les cymes des cousteaux, et les en dechasser à force, il n’ y voyoit point de moyen.
Fabius Maximus, 16
Citations de Jacques Amyot
Jacques Amyot

Laisser une réponse