Attendre toujours, pour commencer l’ouvrage, que le corps soit bien disposé, que la santé soit parfa Perreyve Henri

Attendre toujours, pour commencer l’ouvrage, que le corps soit bien disposé, que la santé soit parfaite et les forces physiques en bon état, c’est pour beaucoup d’hommes se condamner à l’inaction, c’est dévouer sa vie à la stérilité.
Citations de Henri Perreyve
Henri Perreyve