Après quoi, le mort, craignant sans doute de s’enrhumer, s’est levé pour verrouiller la porte. Doyle sir Arthur Conan

Ajouter un commentaire

Après quoi, le mort, craignant sans doute de s’enrhumer, s’est levé pour verrouiller la porte.
Sherlock Holmes, Le Signe des quatre (1890)
Citations de sir Arthur Conan Doyle
sir Arthur Conan Doyle

Laisser une réponse