Alors, tapie dans la haie, retenant son souffle, le coeur submergé d’une délicieuse angoisse, elle é Bernanos Georges

Alors, tapie dans la haie, retenant son souffle, le coeur submergé d’une délicieuse angoisse, elle épiera la troupe braillarde.
Nouvelle histoire de Mouchette (1937)
Citations de Georges Bernanos
Georges Bernanos