Alors l’herbe m’invite et le pré me convie; – Alors j’absous le sort, je pardonne à la vie, – Hugo Victor

Ajouter un commentaire

Alors l’ herbe m’ invite et le pré me convie;
Alors j’ absous le sort, je pardonne à la vie,
Et je dis: pourquoi faire autre chose qu’ aimer?
Je sens, comme au dehors, tout en moi s’ animer.
Les Châtiments (1853), Floréal
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse