Alors il reprit cette marche monotone et lugubre qui troublait dans ses rêves et réveillait en sursa Hugo Victor

Ajouter un commentaire

Alors il reprit cette marche monotone et lugubre qui troublait dans ses rêves et réveillait en sursaut l’ homme endormi au-dessous de lui. Cette marche le soulageait et l’ enivrait en même temps.
Les Misérables (1862), I
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse