Alors il n’était point de lecteur si sauvage – Qui ne se déridât en lisant mon ouvrage. Boileau-Despréaux Nicolas

Alors il n’était point de lecteur si sauvage
Qui ne se déridât en lisant mon ouvrage.
Epîtres (1669-1695), X
Citations de Nicolas Boileau-Despréaux
Nicolas Boileau-Despréaux

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.