Ainsi, toujours vainqueur, ton fantôme est pareil – Ame resplendissante, à l’immortel soleil! Baudelaire Charles

Ajouter un commentaire

Ainsi, toujours vainqueur, ton fantôme est pareil
Ame resplendissante, à l’ immortel soleil!
Les Fleurs du Mal (1857), XLVI – L’aube spirituelle
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire

Laisser une réponse