Ah! si vous saviez comme on pleure – Devivre seul et sans foyer, – Quelquefois devant ma demeure – V Sully Prudhomme René François Armand Prudhomme, dit

Ah! si vous saviez comme on pleure – Devivre seul et sans foyer, – Quelquefois devant ma demeure – Vous passeriez.
Poésies, Prière
Citations de René François Armand Prudhomme, dit Sully Prudhomme
René François Armand Prudhomme, dit Sully Prudhomme

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.