Ah si je pouvais – Ne plus jamais l’entendre – Le soir sous la lune – Il fait croire que l’on vient Minamoto no Sanemoto

Ah si je pouvais – Ne plus jamais l’entendre – Le soir sous la lune – Il fait croire que l’on vient – Le vent qui effleure les roseaux!
Kinkai-shû, II, 426
Citations de Minamoto no Sanemoto
Minamoto no Sanemoto