Ah! que pour ton bonheur je donnerais le mien, – Quand même tu devrais n’en savoir jamais rien, – S’ Rostand Edmond

Ah! que pour ton bonheur je donnerais le mien, – Quand même tu devrais n’en savoir jamais rien, – S’il se pouvait, parfois, que de loin j’entendisse – Rire un peu le bonheur né de mon sacrifice!
Cyrano de Bergerac (1897), III, 7, Cyrano
Citations de Edmond Rostand
Edmond Rostand

3 Comments

  1. Dico Dictons février 1, 2010
  2. Dico Poésie février 1, 2010
  3. Dico Poèmes février 1, 2010

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.