Ah! Que le temps vienne – Où les coeurs s’éprennent. Rimbaud Arthur