Adieu tristesse bonjour tristesse tu n’es pas tout à fait la misère car les lèvres les plus pauvres Eluard Eugène Emile Paul Grindel, dit Paul

Adieu tristesse,

Bonjour tristesse.

Tu es inscrite dans les lignes du plafond.

Tu es inscrite dans les yeux que j’aime

Tu n’es pas tout à fait la misère,

Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent

Par un sourire.
La Vie immédiate (1932), A peine défigurée
Citations de Paul Éluard
Paul Éluard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.