A vingt ans je trouve bête mon Moi je de dix ans. A trente celui de vingt. A cinquante celui d’avant Roy Claude

Ajouter un commentaire

A vingt ans je trouve bête mon Moi je de dix ans. A trente celui de vingt. A cinquante celui d’ avant. Il n’ y aura pas de trêve. Où est le dernier Moi qui jugera tous les autres, et pourra les absoudre parce qu’ enfin délivré d’ être sempiternellement Moi?
Moi je (1969)
Citations de Claude Roy
Claude Roy

Laisser une réponse