A peine s’est-on désaltéré qu’on tourne le dos à la fontaine: à peine a-t-on pressé l’orange qu’on l Gracián y Morales Baltasar

A peine s’est-on désaltéré qu’on tourne le dos à la fontaine: à peine a-t-on pressé l’orange qu’on la jette. … – C’est un principe dans l’usage très important, d’entretenir, et de ne remplir jamais le besoin que l’on a de nous.
Maximes, Retenir toujours les gens dans la dépendance
Citations de Baltasar Gracián y Morales
Baltasar Gracián y Morales

One Response

  1. dicocitations décembre 8, 2012

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.