A Paris, il faut compter une bonne semaine pour qu’une calomnie-boomerang vous revienne, dépouillée Bouvard Philippe

A Paris, il faut compter une bonne semaine pour qu’une calomnie-boomerang vous revienne, dépouillée de tout conditionnel et assortie de détails auxquels on est un peu honteux de n’avoir pas songé.
Mille et une pensées (2005)
Citations de Philippe Bouvard
Philippe Bouvard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.