A mesure que j’entrais dans les pays de ces profanes, il me semblait que je devenais profane moi-mêm Montesquieu Charles de Secondat, baron de

A mesure que j’entrais dans les pays de ces profanes, il me semblait que je devenais profane moi-même.
Lettres persanes (1721)
Citations de Charles de Secondat, baron de Montesquieu
Charles de Secondat, baron de Montesquieu

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.