A l’affamé appartient le pain que tu gardes. A l’homme nu, le manteau que recèlent tes coffres. Au v Basile Saint

A l’affamé appartient le pain que tu gardes. A l’homme nu, le manteau que recèlent tes coffres. Au va-nu-pieds la chaussure qui pourrit chez toi. Au miséreux, l’argent que tu tiens enfoui.
Patrologie grecque, XXXI, Homélie 6
Citations de Saint Basile
Saint Basile

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.