Vous avez des liens, des pensions, vous êtes enchaîné ; pour moi, je mourrai bientôt, et ce sera en Voltaire François Marie Arouet, dit

Ajouter un commentaire

Vous avez des liens, des pensions, vous êtes enchaîné ; pour moi, je mourrai bientôt, et ce sera en détestant le pays des singes et des tigres, où la folie de ma mère me fit naître il y a bientôt soixante et treize ans.
Correspondance, à M. d’Alembert, 7 août 1766
Citations de François Marie Arouet, dit Voltaire
François Marie Arouet, dit Voltaire

Laisser une réponse