Toute révolution partage les hommes en deux camps, ceux qui la subissent et ceux qui la conduisent. Jacquard Albert

Ajouter un commentaire

Toute révolution partage les hommes en deux camps, ceux qui la subissent et ceux qui la conduisent.
De l’angoisse à l’espoir (2002)
Citations de Albert Jacquard
Albert Jacquard

Laisser une réponse